Le fruit du mois : la rhubarbe

Le fruit du mois : la rhubarbe

Un fruit qui peut atteindre jusqu’à 50 cm

Ses vertus

Plante rustique originaire d’Asie, elle fait son apparition en Europe au XVIIIème siècle.

Consommée depuis environ 5000 ans par les Chinois, elle possède des vertus médicinales mais aussi gustatives.

Sa chair acidulée surprend et réveille les papilles. Pauvre en calories et riche en calcium, magnésium et en vitamines C, elle promet des propriétés toniques et anti-anémiques. Elle est également reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et anti-cholestérol.

Emblématique du printemps, elle colore les étals dès le mois d’avril et ceci jusqu’à la fin de la période estivale.

Astuce pour réduire son acidité

Afin d’équilibrer son amertume, il y a deux astuces possibles :  la couper en tronçons puis les faire mariner pendant une nuit dans du sucre semoule ou les plonger dans de l’eau bouillante pendant 2 minutes.

Comment la cuisiner ?

La tige de la rhubarbe, qui constitue la partie comestible de la plante, représente une source importante de fibres alimentaires. Attention à ne pas consommer les feuilles qui sont toxiques ! En effet, elles contiennent de l’acide oxalique, substance qui peut causer des dommages rénaux.

Très acide, la rhubarbe se consomme presque uniquement cuite.  Elle fait merveille pour confectionner des desserts gourmands (tarte, compote, confiture ou crumble) ou simplement accompagner des plats salés.

Pour la conserver

A déguster avant que les tiges ne ramollissent, la rhubarbe se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur. Ce fruit se congèle très bien. Après l’avoir épluché, il suffit de le couper en tronçons et de le mettre dans un sac de congélation.

Aucun commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés.