Le fruit du mois : la groseille

Le fruit du mois : la groseille

Comme une toute petite bille

Originaire de Scandinavie les groseilles furent introduites en France, au Moyen-Âge.

On les cultive surtout dans la vallée du Rhône, en Côte-d’Or et dans le Val de Loire.

Le reste vient directement de Hongrie ou de Pologne pour fournir l’industrie des confitures.

Ses vertus

Disponible de juin à septembre, la groseille apporte en moyenne

55,40 Kcal pour 100 g soit 232 kJ.

Constituée principalement de fibres (sa teneur est supérieure à 6 g pour 100 g)

et d’eau (82,40 %), c’est un fruit très riche en vitamines C.

Sa forte teneur en flavonoïdes favorise une bonne fluidité du sang.

Ne soyez donc pas effrayés par sa saveur acidulée.

Vignette_Groseille

Ses variétés

Du rouge carmin au blanc, en passant par le violet ou le jaune, la groseille est une baie

qui offre une farandole de couleurs. Elle est dans la majorité des cas d’un beau rouge.

Sa chair est moelleuse, juteuse et légèrement acide. La groseille dite blanche

comme « la Versaillaise » qui est plutôt rose à maturité, est elle beaucoup plus sucrée

et plus riche en goût que les variétés rouges. Elle se déguste toute fraîche juste lavée à l’eau claire.

Le saviez vous ?

Depuis le Moyen-Âge, la ville lorraine de Bar-le-Duc est mondialement réputée

pour sa confiture de groseilles sans pépins. Depuis, on la surnomme « caviar de Bar ».

Pour confectionner ce met très recherché, les baies sont délicatement épépinées

à l’aide d’une plume d’oie dont la pointe est finement taillée en biseau.

Ce procédé permet au fruit de garder sa consistance avant cuisson.

Idées de recettes

Les groseilles se cuisinent aussi bien en tarte (meringuée ou non), en coulis,

qu’en confiture ou gelée. Elles peuvent également accompagner des viandes

de caractère comme le canard ou les gibiers. Le vin rouge de groseilles est quant

à elle une boisson apéritive originale, très facile à réaliser soi-même.

Aucun commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés.