Le fruit du mois : la cerise

Le fruit du mois : la cerise

Le premier fruit à noyau de l’année !

Ses origines

L’origine de ce fruit est un peu controversée. la légende prétend que le général

Romain Lucullus avait ramené des cerises d’Asie Mineure en l’an 73 mais que ce fruit

était déjà connu en Grèce, en Italie et en Gaule.

Ce dont nous sommes certains, c’est que la culture de la cerise s’est développée en France au

Moyen-Âge. Ce fruit rouge sucré ou acidulé se consomme cru ou cuit, en dessert, dans du vin mais

également cuisiné en garniture, ou en sauce avec du canard, du gibier, du porc et du veau.

Ses variétés

Louis XV qui aimait beaucoup la cerise a encouragé la découverte et la recherche de nouvelles variétés.

La couleur de sa peau est rouge, plus ou moins foncée en fonction de la variété mais également

noire ou jaune orangée. Comme 90% de la production française, sa chair est sucrée ou, à contrario acidulée.

En France, on cultive les Bigarreaux, une variété de cerises douces, mais aussi d’autres sortes comme la

Merise, qui sert à fabriquer le kirsch et le cherry et la Guigne avec laquelle nous faisons les confitures et les compotes.

Les informations nutritionnelles

La cerise est le plus sucré et le plus calorique des fruits rouges, seulement il est

aussi le plus énergétique et riche en vitamines B et C et en minéraux.

Les queues de cerise sont également comestibles et utilisées pour éliminer les toxines,

favoriser l’élimination rénale et combattre les inflammations des voies urinaires.

Le saviez-vous ?

Au japon, l’arbre est cultivé pour ses qualités ornementales.

Le cerisier est un signe de pureté et de prospérité.

Aucun commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés.